Catéchèse

 » Homme et femme il les créa  » : Égalité et différence voulues par Dieu

Written by La Cloche

 » Homme et femme il les créa « 

Égalité et différence voulues par Dieu

L’homme et la femme sont créés, c’est-à-dire ils sont voulus par Dieu : dans une parfaite égalité en tant que personnes humaines, d’une part, et d’autre part dans leur être respectif d’homme et de femme.  » Être homme « ,  » être femme  » est une réalité bonne et voulue par Dieu : l’homme et la femme ont une dignité inamissible qui leur vient immédiatement de Dieu leur créateur (cf. Gn 2, 7. 22). L’homme et la femme sont, avec une même dignité,  » à l’image de Dieu « . Dans leur  » être-homme  » et leur  » être-femme « , ils reflètent la sagesse et la bonté du Créateur.

Dieu n’est aucunement à l’image de l’homme. Il n’est ni homme ni femme. Dieu est pur esprit en lequel il n’y a pas place pour la différence des sexes. Mais les  » perfections  » de l’homme et de la femme reflètent quelque chose de l’infinie perfection de Dieu : celles d’une mère (cf. Is 49, 14-15 ; 66, 13 ; Ps 130, 2-3) et celles d’un père et époux (cf. Os 11, 1-4 ; Jr 3, 4-19).

 » L’un pour l’autre  » –  » une unité à deux « 

Créés ensemble, l’homme et la femme sont voulus par Dieu l’un pour l’autre. La Parole de Dieu nous le fait entendre par divers traits du texte sacré.  » Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie  » (Gn 2, 18). Aucun des animaux ne peut être ce  » vis-à-vis  » de l’homme (Gn 2, 19-20). La femme que Dieu  » façonne  » de la côte tirée de l’homme et qu’il amène à l’homme, provoque de la part de l’homme un cri d’admiration, une exclamation d’amour et de communion :  » C’est l’os de mes os et la chair de ma chair  » (Gn 2, 23). L’homme découvre la femme comme un autre  » moi « , de la même humanité.

L’homme et la femme sont faits  » l’un pour l’autre  » : non pas que Dieu ne les aurait faits qu’ » à moitié  » et  » incomplets  » ; Il les a créés pour une communion de personnes, en laquelle chacun peut être  » aide  » pour l’autre parce qu’ils sont à la fois égaux en tant que personnes ( » os de mes os… « ) et complémentaires en tant que masculin et féminin (MD 7). Dans le mariage, Dieu les unit de manière que, en formant  » une seule chair  » (Gn 2, 24), ils puissent transmettre la vie humaine :  » Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre  » (Gn 1, 28). En transmettant à leur descendants la vie humaine, l’homme et la femme comme époux et parents, coopèrent d’une façon unique à l’œuvre du Créateur (cf. GS 50, § 1).

Dans le dessein de Dieu, l’homme et la femme ont la vocation de  » soumettre  » la terre (cf. Gn 1, 28) comme  » intendants  » de Dieu. Cette souveraineté ne doit pas être une domination arbitraire et destructrice. A l’image du Créateur  » qui aime tout ce qui existe  » (Sg 11, 24), l’homme et la femme sont appelés à participer à la Providence divine envers les autres créatures. De là, leur responsabilité pour le monde que Dieu leur a confié.

Catéchisme de l’église catholique

About the author

La Cloche

Média d'information Catholique basé au Sénégal

Leave a Comment