Actualités

Section ordinaire des Évêques de la Conférence épiscopale de Sénégal, Mauritanie, Cap Vert et Guinée-Bissau: Communiqué final

Written by La Cloche

COMMUNIQUE FINAL

Chaque année, les Évêques de la Conférence épiscopale de Sénégal, Mauritanie, Cap Vert et Guinée-Bissau tiennent leur Session Ordinaire dans un de leurs diocèses respectifs. Pour l’année 2020, cette Assemblée a eu lieu dans le Diocèse de Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie, du 09 au 15 novembre.

Comme habituellement établi dans le programme, les Évêques ont commencé leurs travaux par une journée de récollection, animée par l’Abbé Jacques François DIOUF, Prêtre Fidei donum et Curé de la Cathédrale de Nouakchott, originaire de l’Archidiocèse de Dakar au Sénégal.

Le thème choisi pour la récollection est le suivant : « la Mission des Apôtres et de leurs successeurs ». Il s’agit d’un rappel de l’enseignement du Concile Vatican II, sur la charge pastorale des Évêques : « Les Évêques établis par le Saint Esprit succèdent aux apôtres comme pasteurs des âmes : Ils ont été envoyés pour assurer, en union avec le Souverain Pontife et sous son autorité, la pérennité de l’œuvre du Christ, Pasteur Éternel. Car le Christ donna aux apôtres et à leurs successeurs l’ordre et le pouvoir d’enseigner toutes les nations, de sanctifier les hommes dans la vérité et de guider le troupeau » (Décret sur la charge pastorale des évêques, « Christus Dominus », n°2).

A l’occasion, les Évêques ont médité sur la gratuité du choix porté à leur égard, à la suite des Saints Apôtres, pour être amis et collaborateurs du Christ dans la mission de l’Église. Ils ont, en outre, passé en revue les trois fonctions essentielles qui régissent leur vie et leur ministère de pasteurs : Enseigner, Sanctifier, Gouverner.

Contrairement aux années précédentes, Monseigneur le Nonce Apostolique étant empêché, la cérémonie marquant l’ouverture officielle de la Session des Évêques s’est tenue le samedi 14, au lieu du mercredi 11 novembre. Elle est présidée par Son Excellence Monseigneur Paul Abel MAMBA, Évêque de Ziguinchor, Président par intérim de la Conférence épiscopale, en présence de Son Excellence le Nonce Apostolique Monseigneur Michael W. BANACH.

La présence du Nonce Apostolique à la Session des Évêques est toujours attendue, en tant que représentant personnel du Saint-Père, le Pape François, dans nos différents pays. Elle traduit l’assurance de la proximité spirituelle du Pape, ainsi que de son affection personnelle.

DOSSIERS

Au cours de leurs travaux, les Évêques ont procédé à la rédaction de la traditionnelle exhortation pour le Carême. Ainsi, pour l’année 2021, leur message porte sur le thème suivant : « Saint Joseph, Protecteur de la Sainte Famille et Modèle de la vie chrétienne ». Par ce choix, les Évêques expriment d’abord leur communion avec l’Église universelle qui célèbre, dès ce 08 décembre 2020, l’année Jubilaire des 150 ans de la promulgation de Saint Joseph, comme Saint Patron de l’Église et Protecteur de nos familles, par le Pape Pie IX (08 décembre 1870 – 08 décembre 2020). Ils présentent, ensuite, à tous les fidèles chrétiens de leurs communautés, la figure de Saint Joseph, le père adoptif de Jésus et époux de la Vierge Marie, comme un modèle de vie chrétienne. Sur ce, ils ciblent particulièrement les catholiques hommes, les invitant, à la suite de Saint Joseph, à se rendre toujours disponibles à Dieu pour le service de l’Église et de l’humanité.

Les Évêques ont reçu, durant leur Session, le rapport annuel du Comité de pilotage du projet d’implantation de l’Unité Universitaire à Ziguinchor (UUZ) de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) pour s’enquérir de l’état d’avancement du projet. Le Comité n’a pas pu, comme souhaité, effectuer le déplacement sur Nouakchott, à cause d’une mission urgente. Les Évêques ont, par ailleurs, accueilli avec satisfaction la nomination du Révérend Abbé Augustin NDIAYE, de l’Archidiocèse de Dakar, comme nouveau Recteur de l’UCAO. Ils l’encouragent et ils prient pour la réussite de sa nouvelle mission.

Durant leur Session, les Évêques de la Conférence Episcopale ont procédé à l’élection d’un nouveau bureau pour un mandat de trois ans (2020-2023). En voici la composition :

  • Président : Son Éminence Arlindo Cardinal GOMES FURTADO, Évêque de Santiago, au Cap Vert
  • 1er Vice-Président : Son Excellence Mgr Paul Abel MAMBA, Évêque de Ziguinchor, au Sénégal
  • 2ème Vice-Président : Son Excellence Mgr André GUEYE, Évêque de Thiès, au Sénégal.

Les Évêques remercient le bureau sortant pour le travail accompli au service de la Conférence, avec une pensée particulière pour Son Excellence Mgr José Câmnate NA BISSIGN, Évêque émérite de Bissau, en Guinée-Bissau, qui en était le Président.

RENCONTRE

Les Évêques ont rencontré Monsieur Gabriel HATTI, membre de la Communauté Catholique de Nouakchott et, par ailleurs, Président de Caritas MONA (Région Moyen Orient Nord-Afrique), pour un partage sur son expérience, comme témoin de la foi chrétienne en République Islamique. En effet, ses origines et son parcours professionnel dans la sphère la plus haute de l’Administration de ce pays, en plus de son engagement dans la vie de l’Église, notamment avec la Caritas, lui ont permis de livrer aux Évêques un édifiant témoignage. Les Évêques continuent de prier pour la vie et l’épanouissement de l’Église en Mauritanie.

APPELS

  • Avec la recrudescence du phénomène de l’émigration irrégulière dans certains de nos pays, entrainant de nombreuses victimes ces dernières semaines, les Évêques compatissent à la douleur des familles éplorées. Ils prient pour les disparus et pour leurs proches. Ils réitèrent leur préoccupation concernant la prise en charge conséquente de la jeunesse africaine. En effet, malgré les efforts déployés çà et là pour améliorer leur condition sociale et économique, la situation demeure très critique pour beaucoup de jeunes. Par conséquent, ils invitent les différents gouvernants à poursuivre les initiatives entreprises pour leur apporter des solutions satisfaisantes.
  • La question de la sécurité dans nos pays et dans notre Sous-Région inquiète aussi les Évêques. En effet, ils notent une montée progressive d’une violence multiforme, due parfois à des idéologies qui prônent l’exclusion et l’intolérance basées sur la religion, l’origine, la culture, l’ethnie ou l’appartenance politique. Par conséquent, ils interpellent les populations à plus d’ouverture, de tolérance, de dialogue ; les autorités, à la vigilance et à la promotion de la justice, de l’équité, de la paix et de la cohésion sociale.
  • Devant la persistance de la pandémie de Covid-19, les Évêques invitent les populations à faire preuve de prudence et de persévérance dans le respect des normes sanitaires édictées par les autorités compétentes. Par ailleurs, ils appellent les gouvernants à tout mettre en œuvre pour préserver la santé et la vie des populations. Par la même occasion, ils exhortent leurs Caritas respectives à continuer le remarquable travail abattu, avec l’appui de leurs partenaires, pour assister les populations les plus vulnérables.

REMERCIEMENTS

Les Évêques, en rendant grâce à Dieu pour le bon déroulement de leurs assises, saluent et remercient chaleureusement le Diocèse de Nouakchott – les prêtres, les religieuses, les religieux et les fidèles laïcs –  autour de son Pasteur Monseigneur Martin HAPPE, pour l’accueil fraternel qui leur est réservé durant leur agréable séjour.

Ils expriment également leur gratitude au Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie, aux Autorités administratives et municipales de la ville de Nouakchott, pour les différents services rendus.

A l’occasion de la célébration du Jubilé d’argent de son Pasteur à la tête du Diocèse de Nouakchott, les Évêques communient à l’action de grâce de toute la Communauté chrétienne. Ils souhaitent à Son Excellence Monseigneur Martin HAPPE un heureux jubilé, une bonne santé et une longue vie. Ils félicitent tous les fidèles du Diocèse pour leur engagement et le témoignage de leur vie de foi.

Les Évêques de la Conférence épiscopale rendent grâce à Dieu pour la persévérance dans la foi de leurs fidèles, durant l’épreuve de la pandémie. Ils LE bénissent pour la bonne pluviométrie enregistrée, cette année, dans la quasi totalité de leurs pays.

Ils implorent les bénédictions et grâces divines sur la Mauritanie, le Sénégal, le Cap Vert et la Guinée-Bissau, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Notre-Dame de Mauritanie, et de Saint Joseph son très chaste époux.

Fait à Nouakchott, le Samedi 14 novembre 2020,

les Évêques de la Conférence.

About the author

La Cloche

Média d'information Catholique basé au Sénégal

Leave a Comment